Navigation | Thierrythomassin

10 mars 2016

Figurines : installation villa Arson

000_0354

Par thierrythomassin le 10 mars, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

7 mars 2016

Ecrits

071 - Copie - Copie (2) - Copie

Par thierrythomassin le 7 mars, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Thierry Thomassin « Figé » par Patrick Chambon

FIGÉ

Son travail le plus récent est « élaboré à partir d’extraits de correspondances, de mots écrits, transférés sur et sous la surface en cire des objets » dit-il.

Il dit aussi que les « Ombres », travail précédent, est une manière de figer l’autre après son départ. Pourquoi ces mots, pourquoi ces ombres, finissent-ils dans cette eau troublée et figée par la cire ?
Pour être fixés .Eux et nous en face, loin d’eux.

Lorsque l’on est fixé, on finit par matérialiser l’insaisissable du sens. Le sens d’une lettre, d’une lettre d’amour qui plus est, même fixée dans la translucidité de la lumière jaune de la cire.
La matière des cierges qui supporte toutes les prières.

Ils ne sont plus à lire ces mots, coffrés dans la gangue de cire, ils forment maintenant un petit bloc du temps d’où ils étaient émis. On les a laissés se faire prendre dans ces petits pièges que forment ces structures fétiches.

Les petits objets, les grandes ombres portées qui viennent comme apparaître à travers la cire, nous ramènent irrésistiblement à l’ instant où la forme à été plaquée.
Comme on dit d’une personne que l’on a « plaquée », on l’a quitté, elle s’éloigne, on l’a perd.
Plaquée à une matière : dans le « timing » du chaud (de la cire fondue) et du froid (des papiers, du séchage, du repos).

Ces mots, ces profils, ces bouts de bois tassés en amulettes, tous pris dans les glaces de la fixité, saisis par le bain qui vient les révéler, à la manière de la photographie qui fait sortir de son bain l’image fantôme, et qui les fait émerger ces traces à la surface un instant et puis replonger dansles profondeurs d’une mémoire cireuse au fond de ces petits baquets, de ces petites boites, de ces petits carcans, pris maintenant dans ces espaces de lendemain de fête.

Patrick Chambon

Par thierrythomassin le 7 mars, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Ecrits

63 mon corps en devient - Copie

Par thierrythomassin le 7 mars, 2016 dans Non classé
Pas encore de commentaires

Chocolat2017 |
Vegetal56 |
Tomentosa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Ombres
| Geekoflegends
| Peinturenaivecroate